Sale temps pour les humoristes pas drôles

tweet Dan Gagnon petit patapon

Dan Gagnon, souvenez-vous, c’est cet humoriste québécois installé en Belgique et déjà évoqué dans les articles La République des copains et Festival de pâtes molles. L’an passé, il avait réalisé le pari de remplir le Cirque Royal à Bruxelles (mille cinq cents places vendues dix euros pièce), ce qui passait pour un véritable exploit pour un débutant. A l’époque, j’avais soutenu que ce succès était davantage dû aux énormes coups de pouce de ses nombreux soutiens et amis journalistes qu’à ses talents de comédien. La chose se confirme aujourd’hui lorsque Gagnon tente de se frotter au « vrai » public, sans copinages et hors de sa zone de confort.

Selon une information en ma possession, ce samedi 13 avril, seulement vingt places (20 !) pour son show du 8 mai au Palais des Beaux-Arts de Charleroi avaient trouvé acquéreurs. Vingt billets écoulés à trois semaines d’un one-man-show dans une salle d’une capacité de 1.800 places, avouez que c’est ce qu’il convient d’appeller un authentique flop (si bien que le spectacle sera vraisemblablement annulé…). Je ne dispose pas encore des chiffres de la billetterie du Trocadero à Liège, de la Maison de la Culture de Namur et du Centre Culturel de Huy mais il semble que ce ne soit guère mieux qu’à Charleroi… En simulant un achat de ticket pour la date de Huy sur le site de Ticketnet, on constate que la place proposée se situe à la quatrième rangée, ce qui signifie que seuls les trois premiers rangs sont complets. Si l’on précise que le parterre compte vingt-cinq rangées, on peut dire qu’à Huy aussi, on est loin de se bousculer pour écouter les blagues de potaches du gentil Daniel…

Rappelons que ce charmant garçon a tout de même eu la vanité de quitter son poste d’animateur sur NRJ parce qu’il se croyait irrésistiblement drôle et qu’il pensait que tout allait rouler pour lui… Dur retour à la réalité : faire des blagounettes en radio ne fait pas un humoriste. Et commencer sa carrière par le Cirque Royal démontre a l’envi la prétention du jeune homme alors qu’il n’est pas capable, aujourd’hui, de remplir des petites salles et que les grandes restent désespérement vides. Que dire sinon qu’il a agi en dépit du bon sens ? Les artistes qui se lancent travaillent, ils rodent leurs gags, testent de nouvelles choses sur scène et progressent pas à pas, en commençant par des audiences restreintes et une réelle proximité avec le public… Lui s’est offert un Cirque Royal sans avoir travaillé. Le copinage a fonctionné une fois, cela lui a donné confiance et il s’est cru arrivé. Sauf qu’aujourd’hui, la sentence du public tombe et elle est sévère.

Le Kings of Comedy Club, la troupe bruxelloise à laquelle Gagnon appartient, n’est guère mieux lotie. Son festival d’humour prévu au Palais des Beaux-Arts de Charleroi a été reporté en novembre du fait de préventes catastrophiques. Avoir plein de potes bien introduits partout et des articles complaisants à foison dans la presse belge ne suffit pas si le talent fait défaut : le public wallon n’est pas aussi gogo que certains prétentieux à Bruxelles semblent l’imaginer… Et ce n’est pas le départ du Comedy Club de Jérôme de Warzée (à peu près le seul qui était un tant soit peu marrant) qui va arranger les affaires de ces Kings de pacotille… Rappelons que leur principal fait d’armes restait, jusqu’il y a peu, d’avoir réalisé le plantage télévisuel de la décennie avec le Belge Comme Eddy Show de François Pirette sur la RTBF. Leurs sketchs faiblards n’ont fait rire presque personne et l’émission fut rapidement déprogrammée. Beaucoup de ces comiques ratés, hélas, ont pour la plupart reçu le statut d’artiste qui leur permet de toucher le chômage avec l’argent de contribuables qui ne les trouvent pas forcément très amusants : encore un bel exemple de surréalisme à la belge.

A ce que j’entends en coulisses, je suis manifestement loin d’être le seul à en avoir assez de la surmédiatisation de ces humoristes pas drôles, de ces pseudos-artistes pistonnés à l’humour politiquement correct, consensuel et fade : tous ces Dan Gagnon qui s’habillent en B-Shirt, mangent bio et s’imaginent people parce qu’ils font la bise à Joëlle Scoriels. Ce petit milieu incestueux a quelque chose de profondément fake. Rien n’y est vrai, tout est artificiel, chacun tâchant de donner l’illusion que les membres de sa famille et ses amis de la RTBF ou du Café Belga ne sont pas les seuls à en avoir quelque chose à foutre de ses bouffonneries. Il y a un nom pour cela : imposture. Mais au final, c’est toujours le public, le vrai, qui a le dernier mot, et son verdict cette fois-ci est absolument implacable.

Commentaires

  1. Supertroll dit :

    Lui conseillerais-tu de changer de job et de se lancer dans une carrière d’humoriste involontaire?

  2. Jean-Philippe Darquenne a effectivement un grand potentiel comique.

  3. Bertrand dit :

    J’aimerai pouvoir en rire…

  4. Tu les vois comme des humoristes ?

  5. Bertrand dit :

    Et D6bels dans tout ça?

  6. Musashi dit :

    les cultureux du sérail de la RTPS se comportent comme des stars de la téléréalité ! Ne rigolez pas, c’est avec l’argent des contribuables… l’agence télévisuelle d’état a la sale habitude de s’admirer le nombril; voyez le résultat et la gabegie ! Vive la culture d’état !

  7. la teigne dit :

    Mec, ce que tu dit sur gagnon est peut-etre vrais mais en ce qui concerne le kings of comedy et le king of comedy club tu raconte vraiment de la merde.

    Walter, artiste produit par KOC viens d’afficher complet hier au theatre st michel
    ( https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/p480x480/483505_10151519501962973_1802944094_n.jpg )
    apres avoir joué a guichet fermé pdt plus de 2 ans a paris au point virgule. Et ce n’est k’un des succes de KOC.

    on peut egalement parler de alex vizorek dont le spectacle etait complet tout les soir dans le théatre le plus reputé pour le comique du festival d’avignon tout cet été.

    Walter et alex vizorek ki sont tout les 2 chroniqueur journalier sur des radios nationale belge et francaise. Walter egalement chroniqueur chez drucker et sur europe un ainsi qu’intervenant dans les emission d’arthur. ( on aime ou on aime pas mais c’est kand mme des reference sur le PAF )

    Alors merci de deverser ta haine ailleurs, t’es gentil…

  8. Le Z dit :

    Faut avoir une vie de merde, une copine morte du cancer du colon ou un compte à régler pour passer son temps à poster des billets sur Leroy et Gagnon.

  9. le dabe dit :

    quand on sait qui a essayé de la draguer, ce commentaire est encore plus drôle…

  10. le dabe dit :

    bien ce qu’il me semblait…

  11. le cirque républicain dit :

    Le stuuuut 6 avec Jérôme Delvaux, Dan Gagnon et Myriam Leroy 😀

  12. Domi dit :

    Dans l’enfer du rire… Je connais pas tous ces braves gens mais ça confirme des présomptions d’impostures

  13. Ben dit :

    Myriam Leroy était ce soir à la Toison d’Or pour voir la pièce Ciao Ciao Bambino de Sébastien Ministru.

    C’est vraiment pas la belle femme qu’on croirait sur photos, en fait… Quel tas !

  14. Des audiences anecdotiques. Je touche à peine plus de monde que Dan Gagnon durant sa tournée wallonne…

  15. Herve dit :

    Oouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !

  16. le dabe dit :

    Juste pour info, c’est quoi les statistiques de ton blog ?

  17. Alice Vertige dit :

    C’est aussi comme le succès de musiciens comme Joshua, fabriqué par la RTBF. Ici c’est pareil.
    J’ai bien peur que le problème du pistonage ne continue encore et encore.
    C’est une générations d’enfants de bobos, d’enfants rois. Des gens à grimaces qui ont un avis sur tout. De caprices autour d’une vie facile où l’argent glisse pour faire plaisir aux gosses.
    Ils deviennent des DJ, des journalistes, des chroniqueurs intéressés. Ca pose pas mal entre deux.
    Parfois aussi des comiques, mais ils ne savent pas faire les choses, où en bâclant naïvement.
    Quelle tristesse humaine, un festival de médiocrités subsidiées

  18. Lint dit :

    J’attends ta review de la dernière tournée de Marc Herman sous peu … Merci !

  19. Supertroll dit :

    Article intéressant! De tout façon, ce Dan Gagnon est loin d’être le seul humoriste pas drôle du tout! Il y en a des tas d’autres comme ça et qui sont beaucoup plus célèbres que lui!

  20. le cirque républicain dit :

    Le couple Gagnon-Leroy s’en prend plein la poire. Vous avez des comptes personnels à régler ?

  21. At dit :

    « La république des copains » « Un statut qui permet de toucher …avec l’argent du contribuable qui ne les trouvent pas forcément drôles » A un moment, j’ai eu peur , j’ai cru que tu parlais de Sarkozy.